Vous venez de débarquer dans le monde de Construct, et vous ne savez pas par où commencer ? Ne partez pas, vous êtes au bon endroit ! 🙂

Jeux réalisables avec Construct

Vous vous demandez surement quels types de jeu nous pouvons réaliser avec Construct. Et bien tout d’abord, uniquement des jeux en 2D. Il y a des moyens de simuler un peu de 3D, mais cela reste au final de la 2D.

Il est donc possible de faire (avec plus ou moins de diffculté) :

  • Un jeu de plateforme (comme Mario)
  • Un RPG (comme Zelda)
  • Tetris, Pacman, Casse-brique

Vous pouvez faire en théorie tous les jeux 2D que vous voulez.

Qu’en est-il des jeux en réseau ?

Construct n’est pas fait pour faire des jeux en réseau, rien n’y est intégré pour. 🙁 Mais heureusement, il existe une fonctionnalité qu’on peut ajouter sur Construct (ce qu’on appel un plugin), permettant de faire des jeux en réseau local. Nous y reviendrons dans un autre chapitre où nous apprendrons les bases pour en faire, ne vous inquiétez pas. Pour ce qui est du jeu multijoueur online, c’est vraiment pas gagné, il y a un moyen à l’aide de Python, j’en parlerai aussi dans un chapitre.

Installation

Installons désormais Construct. Tout d’abord téléchargez le ici. L’installation est simple, cliquez sur suivant tout le temps, ne changez pas de dossier d’installation, pour éviter des problèmes. Il vous sera demandé de mettre à jour DirectX ou bien de l’installer si jamais vous ne l’avez pas. Installez-le quoi qu’il arrive.

Une fois l’installation terminée, vous pouvez lancer Construct, nous verrons sont interface dans le chapitre suivant.

Aperçu du logiciel

Vous avez donc devant vous Construct d’ouvert. Vous l’avez surement remarqué, Construct est en anglais. Mais ne vous inquiétez pas, il n’est pas compliqué à comprendre.

Voyons un petit aperçu du logiciel :

Image utilisateur
Interface de Construct

J’ai réduit la taille de la fenêtre pour faciliter la capture d’écran, mais on a plus de place en plein écran, pas d’inquiétude. 🙂

La partie rouge a pour titre Properties, qui signifie en français propriétés. Lorsque nous auront les objets de notre jeu, on ira dedans pour régler certains paramètres, comme changer leur nom. On s’en servira tout le temps ! Par exemple, c’est dans cette partie qu’on choisira le comportement de nos objets.
La partie verte est un ensemble de 3 onglets. Parfois peu utile au début, ils deviendront incontournables par la suite ! 🙂 On fera avec l’animation des images, et surtout la gestion du projet.
Quant à la partie en bleu, il y a là aussi plusieurs onglets et pleins de boutons. Certains sont utiles, d’autres moins. On s’en servira notamment pour tester son jeu en mode Debug (pour trouver les erreurs dans son jeu), et aussi exporter son jeu en exécutable. À l’intérieur de cette partie bleu, j’ai colorié une zone en violet. Ces deux boutons permettent de sauvegarder Image utilisateur et tester Image utilisateur votre projet.

Création d’un projet test

Maintenant un peu plus familier à l’interface, voyons comment créer un nouveau projet. Pour ce faire, cliquez sur Fichier (en haut à gauche) puis sur New et enfin New Direct-X game.

Image utilisateur
Création d’un nouveau projet

Remarquez que c’est au même endroit où on ouvre et sauvegarde son projet.

Et c’est quoi les deux autres options ? (New application et New template/example)

Content que vous posiez la question ! 😀 On peut avec Construct créer des jeux et des applications. Je n’en ai volontairement pas parlé dans la partie précédente, je ne vous ai parlé que des jeux (et c’est l’objectif de ce cours). Mais sachez qu’il est tout à fait possible de créer une calculatrice. Certains sont même arrivés à faire un logiciel de dessin ! 🙂 Si vous voulez savoir la différence, un jeu Direct-X utilise plusieurs choses en plus lorsque le programme est lancé, des choses spécifiques aux jeux ! Inutile de faire une synchronisation verticale, ou de gérer le nombre d’image par seconde dans une application. ^^

Enfin, pour ce qui est du New template/example, ce ne sont tout simplement que des fichiers d’exemple comme le nom l’indique. En français, template peut se traduire par modèle, on peut partir sur un modèle, contenant juste les bases d’un jeu, et le personnaliser par la suite. 🙂

Continuons désormais dans la création de notre projet test. Une fois ces manipulations faites, le projet s’est crée. C’est tout ce qu’il y a à faire !

La zone de travail

Votre projet test est crée :

Image utilisateur
Projet nouvellement crée

Par rapport à tout à l’heure, ca s’est bien rempli ! Surtout les menus de gauche et de droite. Mais peu importe, nous apprendrons à les utiliser au fur et à mesure. Intéressons-nous sur le centre de la fenêtre. Nous avons une zone blanche, et tout le reste autour (que j’ai coloré en rouge).
Cette partie blanche est la zone de travail. C’est l’espace où votre jeu prend vie, en quelque sorte les limites du monde que vous créez. Vous y créerez votre niveau, placerez votre personnage, vos ennemis, tous les éléments visuels de votre jeu ! Tout ce qui dans cette partie est visible. Et tout ce qui est autour est invisible (comprenez non vue par le joueur). Plus tard on verra comment agrandir cette zone de travail, alors pour savoir où elle s’arrête, vous avez des contours noirs épais. 🙂
Dans la partie invisible, on mettra parfois des objets dont on se sert pas tout de suite. Par exemple, une image d’explosion, on peut en avoir besoin n’importe quand, alors on l’a met de coté puis on l’utilisera à souhait. Qu’on ne se trompe pas, on peut aussi réutiliser ce qui est dans la zone de travail, j’ai juste utilisé ces mots pour vous faire comprendre plus facilement.

Tester puis exporter le projet test

Afin de terminer cette partie, testons notre projet. Cliquez sur Image utilisateur et voila le résultat :

Image utilisateur
Votre premier projet !

C’est vide (c’est tout à fait normal, on a rien rajouté). ^^

Ici, vous voyez bien qu’on ne voit que la zone blanche, et pas ce qui est autour ! 🙂

Ne nous arrêtons pas en bon chemin, voyons comment exporter notre projet. C’est très simple, il suffit de cliquer sur l’onglet Project en haut puis sur Export to EXE.

Image utilisateur
Exportation étape 1/2

Une fenêtre s’ouvre, n’en tenez pas compte et cliquez sur Next. On vous demande ensuite de choisir le chemin d’exportation de votre jeu. Pour ce faire, cliquez sur Browse. Vous faites comme si vous sauvegardiez une fichier.

Image utilisateur
Exportation étape 2/2

Il y a plusieurs options pendant l’exportation que l’on peut régler, mais c’est inutile de le faire maintenant, nous y reviendrons plus tard. Une fois toutes les manipulations faites, il ne reste plus qu’à cliquer sur Finish. Et voila, votre jeu est exporté, vous n’avez plus qu’a l’envoyer à vos amis ! 😀

Image utilisateur

Pret pour la suite ? Cliquez ici !